Clotaire Renaud

Les cons ça ose tout !

Les incompétents n'ont pas conscience de leur niveau et surestiment leur compétence au contraire des personnes qualifiées qui ont tendance à prendre trop de précaution.

Les cons ça ose tout, c'est même à cela qu'on les reconnait. Derrière cette célèbre tirade des Tontons flingueurs - 1963 Réalisé par Georges Lautner, se cache en réalité une vérité qui provoquent parfois des incompréhentions entre membres d'une même équipe.

 

N'avez vous jamais été dans cette situation où un client, votre boss ou un membre de votre équipe vient vous voir et vous dit : "tu peux regarder ça, c'est un petit truc à faire ?" et de vosu rendre compte que d'un petit truc, il y avait un gros boulot ?

 

Votre interloccuteur, qui ne connait pas le fond du dossier, le travail qui est derrière, est en fait incompétent pour faire rééllement le travail et à tendance à sous-estimer ce qu'il faut faire. Le bon manager (de projet ou d'équipe) possède l'humilité de savoir qu'il ne sait pas, dans ce cas, il questionne pour tater le terrain. Mais s'il ne sait pas qu'il n'a pas les connaissances, c'est là que qu'il devient le con :).

Cette déviation du jugement par rapport à la réalité de son niveau est un biais congnitif appelé effet Dunning-Kruger. L'éxpérience de Dunning et Kruger a été de demander à des étudiants de s'évaluer dans trois domaines : la grammaire, le raisonnement logique et l’humour. Des tests pour chaque domaine ont été réalisé. Figurez-vous que, les personnes qui s’étaient définis comme « très compétents » dans chaque domaine ont obtenu les moins bons résultats dans les tests. Et inversement, les gens qui performaient les tests avaient tendance à sous-estimer leur compétence ce qui abouti au biais cognitif de « faux consensus » : une personne qui a un excellent niveau à tendance à ne pas comprendre pourquoi la plupart des gens n'arrive pas à faire la même chose.

 

Avec ça, on est pas aidé au boulot !